Index - FAQ - Rechercher - Membres - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion - Contact
La peche du black bass au printemps

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Black Bass Maroc (BBM) Index du Forum -> Le monde de la pêche -> Généralités sûr le Black Bass
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kazimbass


Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2010
Messages: 686
Localisation: FRANCE / MAROC
Masculin Verseau (20jan-19fev)

MessagePosté le: 09/11/2010, 12:07    Sujet du message: La peche du black bass au printemps Répondre en citant



La pêche du Bass au printemps est pleine de controverse.
Le fait est que les poissons se reproduisent et sont donc très vulnérables
à la pression de pêche. De plus la prise de géniteurs en pleine reproduction fait beaucoup de dégâts souvent irréversibles sur la population d'un plan d'eau. Cette situation est d'ailleurs vraie pour les autres carnassiers mais spécialement pour le Black Bass.
J'ajouterai une autre raison qui rend la pêche pendant la fraye peu éthique :
nos chers poissons n'ont reçu de la nature qu'une seule chance par an de s'adonner aux joies et au besoin de la reproduction ; mettez-vous à leur place, je pense que vous apprécieriez qu'on vous fiche la paix dans une situation semblable !



Je concentrerai donc mon explication sur la période précédant la fraye et que j'appellerai pré-fraye et la période immédiatement suivant la fraye et que j'appellerai post-fraye (ce vocabulaire est une traduction personnelle de l'anglais pre-spawn et post-spawn).

Chaque phase du printemps voit un niveau d'activité des poissons bien différent. Comme je l'ai dit, les trois phases sont dans l'ordre : la pré-fraye, la fraye et la post-fraye. Chacune est bien différente et nécessite une approche spécifique.

La première phase ou pré-fraye commence dès que l'eau commence à se réchauffer de manière significative, c'est-à-dire entre 10 et 14°C. Par chez nous ce sera surtout de fin février à fin mars mais bien sûr, cette fourchette peut varier en fonction de la région et du climat. Comme nous l'avons vu, en hiver les Bass se tiennent surtout en eau profonde. La fraye ayant lieu en eau peu profonde, les poissons vont être obligés de suivre une migration entre les grands fonds et les berges battues par le vent, et les plats peu profonds. En fonction du réchauffement les poissons vont donc être de moins en moins profonds mais suivant un itinéraire bien précis. Le plus simple est d'abord de déterminer où les poissons vont se reproduire, où ils passent l'hiver, et de pêcher tout ce qui est entre les deux zones. C'est pourquoi il peut être intéressant de pêcher l'hiver car c'est la meilleure préparation aux pêches de printemps. Une fois encore les fameuses pointes vont être un élément clef de la pêche de printemps. Mais pourquoi ? Simplement parce qu'une pointe permet un passage rapide entre les différentes profondeurs. De plus une pointe a presque toujours une petite poche d'eau calme à coté ainsi qu'une face battue par le vent. On a donc tout l'éventail de profondeur à proximité de nageoires, de l'eau bien oxygénée et pleine du plancton affectionné par le poisson fourrage et enfin de l'eau calme qui se réchauffera plus vite. Enfin une pointe a souvent des enrochements qui se réchauffent rapidement et qui sont très appréciés par les écrevisses. Toutes les pointes ne se valent pas et le principal élément est un accès rapide à de l'eau profonde mais plus on approche de la fraye et plus un accès rapide à un plat peu profond et caillouteux sera déterminant. Pour la pêche il est très difficile de déterminer où se trouvent les poissons exactement. Le mieux est donc de tout essayer. En matière de leurres je commencerais par des leurres volumineux et à fortes vibrations : gros spinnerbait, crankbait grand plongeur et écrevisses en plastique. Commencer au plus profond et gagner la rive est une bonne technique. Ne pas oublier les abords de la pointe, la poche d'eau calme et l'eau profonde devant elle. Ne pas hésiter à multiplier les passages, les poissons ont déjà en tête la fraye et sont impatients de gagner les zones peu profondes. Essayer avec beaucoup de leurres différents, contrairement à la situation hivernale, les poissons sont fantasques et un rien peut faire la différence. Pour tous les plans d'eau ne comportant pas de pointe un changement de nature de fonds, de couleur d'eau ou n'importe quel type de structure faisant la relation entre l'eau profonde et peu profonde fera l'affaire. S'il n'y a toujours rien qui corresponde, une marche entre deux fonds différents sera parfaite à condition d'avoir une fosse et un plat peu profond à proximité.

Comme je l'ai dis, je vais faire volontairement l'impasse sur la période de fraye, les pêcheurs sportifs décideront d'eux-mêmes de laisser les poissons en paix et les viandards n'ont pas besoin de conseils pour accomplir leur sinistre besogne. Si toutefois vous capturez un Black Bass pendant cette phase, il est essentiel de le relâcher in situ immédiatement après sa capture : question d'éthique !

Je tiens aussi à préciser que la phase de fraye ne comprend pas seulement le moment où les Bass sont sur leur nid mais aussi les trois semaines suivantes durant lesquelles le mâle protège sa progéniture. Très agressif, il attaque facilement. Sa disparition condamne systématiquement le banc d'alevin. Il est donc indispensable de relâcher tous les Bass, au moins, de mi-avril à mi-juillet afin de garantir la pérennité de l'espèce.

La post-fraye est reconnue par tous les experts comme la période de l'année la plus difficile pour la pêche du Bass. En effet les poissons sont épuisés par la fraye et se reposent au plus profond des obstacles les plus denses. Heureusement la nature est ainsi faite que tous les Bass ne se sont pas reproduits en même temps et certains ont déjà bien récupérés et sont actifs. Les poissons ne cherchent pas souvent à se nourrir de grosses proies longues à digérer et c'est la saison des techniques finesses. Mais où sont les Bass ? Ils étaient en eau peu profonde pendant la fraye et ne peuvent être loin. Si le temps est resté stable plus de 5 jours environ il y a de bonne chance qu'ils soient de nouveaux dans les eaux peu profondes. L'explication est simple, c'est dans moins de deux mètres d'eau que se trouvent environ 70% de la biomasse d'un lac, donc là que se trouve la nourriture. En hiver un Bass avait le choix entre un gardon ou une ablette, pas grosse différence quoi qu'en dise un pêcheur au coup ! Maintenant à la fin du printemps, il y a toutes sortes d'insectes, de batraciens, de petits rongeurs, larves et autres bestioles qui redécouvrent les bienfaits des rayons du soleil. Comme nos Bass n'ont pas envie de grosses digestions, ils vont à coup sur profiter de toutes ces petites distractions culinaires. Restons donc avec des petits leurres, qui vont offrir quelque chose de nouveau. Lorsque j'ouvre ma boîte à leurres devant un novice, il fait presque invariablement la même moue dubitative en remarquant qu'aucun de mes leurres ne ressemble à quelque chose de naturel. Même les plus ressemblants ont une bavette et des hameçons triples sous le ventre. Je me suis souvent interrogé sur cette question et la réponse est venue d'elle-même lorsqu'en arrivant aux Etats-Unis, j'ai découvert un paysage gastronomique très différent des petits plats bien de chez nous. J'ai voulu alors goûter à tout et heureusement qu'il n'y avait pas d'hameçon dedans ! Les Bass ne se trimballent pas avec un dictionnaire de la faune aquatique. Et pourvu que le nouveau venu ne porte pas de signaux "danger" (bandes jaunes et noires, couleurs trop criantes comme le vert et rouge fluos) le prédateur voudra goûter pour voir. De plus, n'oublions pas que les poissons n'ont pas de mains pour toucher, et donc pour connaître quelque chose de nouveau ils n'ont pas d'autre solution que de le prendre en bouche où se trouvent rassemblés les organes récepteurs de plusieurs de leur sens. En matière de leurres il est bon de privilégier les petits leurres lents. Après il n'y a pas d'autres limites que l'imagination des fabricants. C'est pas naturel ? Tant mieux. Ca fait du bruit ? Tant mieux etc...

Pour les postes, essayer les zones peu profondes avec de la végétation aérienne ou aquatique. Les zones d'eau claire sont à privilégier, la vue est le meilleur atout du Bass, il s'en servira aussi souvent que possible. En cas de front froid, se diriger vers les postes les plus denses et ralentir la présentation sinon reculer de la rive pour chercher les zones plus profondes mais qui autoriseront un retour en eau peu profonde rapidement. Mais ici encore, utiliser des leurres lents et méthodiques, comme un jig ou un ver plastique en montage texan.

Bonne chance, la pêche de printemps est, comme le temps, c'est-à-dire très changeante et un changement de condition peut très bien avoir lieu durant la pêche, rien n'est jamais gagné ni perdu. Soyez cool, relâchez vos prises, c'est la meilleure garantie d'assurer de belles pêches à l'avenir. 
 
pendant tout ce temps esayer de vos trouvez une autres occupation .... 
 
merci d'avoir pris un peu de temps a lire cet article ... vaut mieux savoir de ne pas le faire 

_________________
Vous aimez les Bass ? Laissez les s’aimer
Pour un avenir meilleur sur la péche en eau douce au Maroc
Revenir en haut
ICQ Skype
Publicité






MessagePosté le: 09/11/2010, 12:07    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Black Bass Maroc (BBM) Index du Forum -> Le monde de la pêche -> Généralités sûr le Black Bass Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Retour en haut de la page

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky